Pancrace

Pancrace

mercredi 19 juin 2013

La team icon vda pratique le pancrace depuis plus de 15 ans en combinant le
savoir-faire de la boxe thaïlandaise et les techniques du grappling. Les protections
obligatoires sont : le protége dents, la coquille et les mitaines de MMA (Mixed Martial
Arts)
Origine :
Le Pancrace ou Pankration fut introduit aux Jeux Olympique en 648 av. J.-C. lors de la 33ème Olympiade. Les grecs en attribuaient l’origine aux grands héros grecs comme Thésée ou Hérakles. On pense que le pancrace fut développé dans un souci de survivre face à une agression ennemie. Selon Philostrate, il constituait un exercice indispensable à la formation des guerriers.
L’équipement :Aucun équipement autre que ses armes naturelles n’étaient employé en Pancrace. Pour arriver à ses fins tout les stratagèmes pouvaient être employés sauf ceux pouvant mettre volontairement en jeux la vie des combattants.
Les règles :Coups de pieds, de poings, de genoux, de coudes ou de tête pouvaient être utilisés. Le combat se poursuivant au sol les projections, les clefs de toutes sorte et les étranglements étaient couramment employés, néanmoins il était interdit de mordre ou de mettre les doigts dans les yeux de son adversaire.
Le Pancrace avait deux formes :
Le Kato Pankration, dans lequel la compétition continuait après que les adversaires
soient tombé au sol.
Le Ano Pankration, qui était employé lors des préliminaires et qui interdisait la poursuite du combat au sol.
Les Pancratiastes ne portaient pas de cestes comme le faisaient les Pugilistes, ce qui
rendait les coups moins douloureux, en revanche, les combattants pouvaient s’agripper et en même temps s’administrer des séries coups. Toujours selon Philostrate, le parfait Pancratiaste était celui dont la carrure physique était en harmonie avec la Lutte et le Pugilat. Le courage et l’endurance étaient aussi très important.
Aujourd’hui l’Union International de Pancrace perpétue la tradition de cette discipline
antique. Cependant, afin d’en faire une discipline sportive à part entière elle a élaboré des règles strictes de sécurité veillant ainsi à l’intégrité physique de ses pratiquants.
Le grappling:forme de lutte debout et au sol Chaque technique de finalisation se termine soit par un étranglement soit par une luxation (nuque, épaule, coude, poignet, hanche, genou, cheville) sans torsion articulaire.
Mixed Martial Arts : techniques de boxe (pieds – poings – genoux) + Techniques de lutte debout et au sol (=grappling)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *